Koob de

Le prix de l'inégalité

de Joseph E. Stiglitz par Sébastien Violante

publié le 27/04/2017

En lisant ce résumé, vous découvrirez que le rêve américain, qui faisait miroiter le succès aux audacieux et qui donnait sa chance à tous, arrive à sa fin. Le drapeau étoilé est aujourd’hui synonyme d’inégalités croissantes et de fracture sociale entre ses élites, les fameux 1%, et les autres.

Vous découvrirez aussi que :

- la crise économique a dévoilé le mal-être d’une frange de la population américaine, empêtrée dans ses dettes ;

- la déréglementation du secteur financier a surtout profité aux banques, qui n’ont fait que s’enrichir sur le dos de la population et ont, en plus, été renflouées par l’État ;

- le pouvoir politique n’a plus assez d’emprise pour réduire les inégalités, sauf à opérer dès à présent des changements stratégiques radicaux.

Aux États-Unis, beaucoup de citoyens ont arrêté de croire en leurs chances de succès. La récente crise économique a plongé une grande majorité des ménages dans un profond désarroi et il semble que la finance soit au service d’une poignée de privilégiés, dont la fortune et le mode de vie sont bien éloignés de ceux de l’américain moyen. Il s’est formé un véritable fossé entre ces deux extrêmes de la population : celle qui dirige et l’autre, la grande majorité, qui subit. Or, ces inégalités ne sont pas seulement conjoncturelles, elles sont le résultat d’un dérèglement politico-économique sans précédents et nocif pour la nation tout entière. 



Biographie de l'auteur

Économiste américain né le 9 février 1943 à Gary dans l'Indiana aux États-Unis, Joseph E. Stiglitz reçoit, en 2001, le prix Nobel en Sciences économiques et est considéré par beaucoup comme l'un des fondateurs les plus importants du nouveau keynésianisme. Le MIT lui délivre son titre de docteur en 1967 et l'Université de Yale lui offre son premier poste de professeur titulaire en 1970. Président du Conseil économique du président Bill Clinton, il occupe de 1997 à 2000 le poste d'économiste en chef à la Banque mondiale avant d'obtenir son prix Nobel. Joseph E. Stiglitz est connu du grand public pour ses sorties fracassantes de la Banque mondiale et du FMI, leur reprochant un systématisme libéral au détriment de la réalité économique internationale. Auteur reconnu et publié, ce théoricien des inégalités et des crises financières est actuellement professeur à la Graduate School of Business de l'université de Columbia.

Commentaires :

conrad.ambounda10
2018-06-19 00:23:31
Correct
jl.benzmuller
2018-01-01 22:41:54
Très bon livre sur le modèle économique américain
olivier.beaunay
2017-08-17 22:13:03
Alarmant