Koob de

Inégalités

de Anthony b. Atkinson par Célestine Camara

publié le 25/04/2017

En lisant ce résumé, vous découvrirez quels sont les différents types d'inégalités qui gangrènent les pays riches et combien il est urgent de les réduire pour le bien de tous, par le biais de modifications sociétales révolutionnaires, impliquant une totale remise en cause du système économique actuel.

Vous découvrirez aussi :

- en quoi la structure économique des pays riches renforce les inégalités ;

- comment la libéralisation met en compétition les travailleurs au profit des plus qualifiés ;

- l'impact des innovations technologiques sur ce processus ;

- ce que l'Histoire a à nous apprendre dans le cadre d’une réduction des inégalités ;

- quelles sont les limites du recensement des données sur les inégalités ;

- les différentes mesures économiques pouvant diminuer celles-ci.

Si les pays développés sont plus touchés et préoccupés par l'inégalité — le sujet est au centre du débat public — aucune nation n'est épargnée par ce fléau : seule la propension change. L’une des raisons de ces écarts de richesses est la mondialisation, qui contribue à impacter chaque pays dans ce sens mais peut aussi, en créant des liens d’interconnexion, devenir le formidable moteur de nouvelles idées profitant à tous.



Biographie de l'auteur

Anthony Barnes Atkinson était un économiste et un écrivain britannique, principalement spécialisé dans l’analyse empirique des inégalités. Il est né le 4 septembre 1944 au Pays de Galles et est décédé le 1er janvier 2017 à Oxford. Après avoir obtenu son diplôme de l'université de Cambridge, Anthony Atkinson passe quelque temps au MIT. Il se spécialise rapidement dans l'étude des inégalités, notamment de revenus. Il invente d'ailleurs un indice portant son nom : l'indice Atkinson. Considéré comme l'un des pionniers de l'étude empirique des inégalités, il fut le mentor de l'économiste français Thomas Piketty. Parmi ses ouvrages les plus célèbres, on pourra citer "Inequality : What Can Be Done ?" et "Top Incomes : A Global Perspective". Son travail lui a d'ailleurs valu d'être nommé docteur honoris causa de l'université de Lausanne et de décrocher le prix EN3S.

Commentaires :

nicolasmotte22
2017-05-04 20:24:03
J'avais un mauvais à priori avant d'essayer cette application. Et j'ai été effectivement déçu. Lire un livre en 30 minutes, c'est ne pas respecter les chemins qu prennent la pensée de l'auteur. J'ai lu ce résumé (Inégalités de Atkinson). C'est très pauvre, et en 30 minutes c'est forcément grossièrement résumé. Votre idée paraît être au service de l'appauvrissement intellectuel des gens. A travers cette idée (que je respecte), vous imaginez que les personnes auront l'envie de lire en entier le livre. Je ne suis pas d'accord, je pense que cette façon de faire pousse les individus à compresser leur intelligence. J'aimerais bien en parler avec vous !