8 enseignements de la Semaine de 4 Heures de Tim Ferriss

Posté par Amandine de Koober 25/01/2018

En 2001, Timothy Ferriss, lassé d’être exploité, décide de renoncer à sa carrière pour devenir entrepreneur. Il se lance dans la vente de compléments alimentaires puis s’expatrie pour réaliser ses rêves. De là, il se rend très vite compte qu’il est tout à fait possible de gérer son business à distance. Désormais, son travail le monopolise moins de 4 heures par semaine et il gagne en un mois ce qu’il gagnait en un an. Il a ainsi découvert un autre rapport au temps, à la mobilité, à l’argent et surtout, un nouvel art de vivre. Suivez sa méthode et ses conseils pour vous construire une vie similaire.

1. Il ne faut pas avoir peur de rêver et d’être audacieux

La plupart des gens n’ont aucune idée de ce dont ils sont capables. Ils se fixent donc des objectifs modestes qu’ils sont quasiment certains d’atteindre. Pourtant, selon Tim Ferriss, les objectifs les plus fous sont plus simples à atteindre, puisqu’il y a moins de concurrence.

Aussi, après les études, beaucoup de gens tombent dans le piège du raisonnable et visent la sécurité financière. Ce faisant, ils oublient souvent leurs rêves…

Voici 3 “tips” pour vous mettre sur la voie de la réalisation de vos rêves :

transformez vos rêves un peu vagues en étapes précises ;

ayez des objectifs irréalistes ;

concentrez-vous sur des choses intéressantes qui pourraient remplacer votre travail par la suite.

Être riche, ce n’est pas seulement posséder des choses, c’est surtout faire des choses intéressantes.

2. La fin de la gestion du temps

Oubliez la notion de “gestion du temps” : être occupé, c’est souvent procrastiner.

Puis, faites le tri parmi vos activités et vos obligations en suivant la fameuse technique du 80/20. Cette loi, dite “de Pareto”, stipule que 80% des bénéfices d’une action résultent de 20% des efforts et du temps nécessaires pour les obtenir.

D’après Tim Ferriss, le ratio se rapproche même du 90/10, voire du 99/1. Il a d’ailleurs appliqué cette règle à sa vie, notamment à son blog. Il a choisi, par exemple, de se concentrer sur les deux partenariats qui généraient 90% de ses revenus et a lâché tous les autres.

Une deuxième loi à connaître est la loi de Parkinson qui dit que “tout travail s’étale de façon à occuper le temps disponible pour son achèvement”. Il faut donc assigner une date butoir très proche dans le temps pour chaque tâche si vous voulez être certain de les réaliser.

3. Faire une diète d’informations

Il est important d’apprendre à dire non, de refuser les tâches chronophages qui ne vous rapportent rien et de vous protéger des informations qui ne sont pas utiles, qui ne vous affectent pas. Tim Ferriss parle de cultiver l’ignorance sélective.

Il préconise de ne plus se laisser interrompre au travail et donne quelques conseils précis :

- écouter sa messagerie téléphonique seulement deux fois par jour ;

- ouvrir sa boîte mail à 11h et à 16h seulement.

Vous apprendrez ainsi à vous focaliser sur ce qui est vraiment utile.

Il prône également d’arrêter d’écouter les médias ! Lui-même a constaté une différence de productivité au bout de seulement quelques jours.

4. Externaliser sa vie

Externaliser, c’est avant tout :

-trouver un assistant à distance ;

-apprendre à manager d’autres personnes ;

-apprendre à donner des ordres.

Aussi, afin d’atteindre une productivité maximum à force d’efficacité, il est primordial de trier et d’éliminer avant de déléguer. La délégation ouvrant la porte à toute une palette de possibilités, il faut savoir ce que vous pouvez et devez déléguer.

Veillez par ailleurs à donner des instructions simples et claires. Il est important de formuler très précisément ce que vous attendez d’une personne. Pour ce faire, une bonne définition de la tâche doit être donnée. Vous pouvez également de demander un compte-rendu à l’assistant pour faire le point sur l’état d’avancement de la tâche.

5. Trouver sa muse et la mettre sur pilotage automatique

La muse, c’est le business qui vous rapportera de l’argent automatiquement.

Le principal objectif est tout d’abord de trouver une muse qui vous garantisse du temps libre et des revenus supplémentaires pour réaliser rapidement vos rêves.

Pour cela, il est indispensable de planifier un modèle de vente et de décider de la manière de distribuer le produit. Le conseil de Tim Ferriss est de laisser toute la distribution et l’exclusivité à une seule et même société, ce qui permet d’avoir des marges plus élevées et une promotion marketing plus efficace.

Voici quelques “tips” de l’auteur pour trouver votre muse :

-choisissez un marché que vous connaissez bien (commencez par des marchés ciblés pour pouvoir innover) ;

-collectez des idées de produits et résumez leur principal avantage en une seule phrase ;

-choisissez des produits d’informations qui sont beaucoup moins coûteux que les produits innovants : vous aurez moins de concurrence et plus de rentabilité.

6. Tester sa muse

Il est primordial de tester votre muse de trois façons :

-différenciez-vous de la concurrence après l’avoir bien étudié, par exemple en offrant une sélection plus large et en proposant un système de livraison plus rapide et moins onéreux ;

-testez les réactions des clients en utilisant par exemple eBay en simulation et testez la popularité avec Google Adwords ;

-pour faire le bilan, le site www.fourhoursblog.com aide à faire des calculs pour connaître les dépenses en publicités CPC et le nombre de produits vendus. Tous ces résultats influencent la suite du projet. Déciderez-vous de renoncer ou d’investir ?

7. Appliquer le MPA (management par absence)

Il s’agit ici de devenir un télé-PDG choisissant de créer l’entreprise la moins dérangeante possible, c’est-à-dire pour laquelle vous ne devez pas passer plus d’une journée par semaine. Pour cela, il est nécessaire de lâcher les rênes et d’essayer de sortir de l’organigramme.

Puis, un plan et un budget en trois phases doivent être définis pour que l’entreprise passe du stade artisanal au stade industriel. Les voici :

1. 0 à 50 produits expédiés : tout faire par soi-même (appels, expéditions, etc.) ;

2. plus de 10 produits expédiés/semaine : ajoutez une FAQ et cherchez des sociétés qui s’occupent de la gestion administrative et logistique ;

3. plus de 20 produits expédiés/semaine : contactez des sociétés de service aux entreprises qui prennent tout en charge — le suivi des commandes, les retours, les remboursements et les expéditions.

8. Les mini-retraites : l’art de vivre nomade

Tim Ferriss affirme enfin que vivre une vie nomade faite de mini-retraites au soleil doit devenir le véritable art de vivre. Pour cela, il faut acquérir cette liberté émotionnelle qui permet de s’affranchir de la dépendance à ce monde régi par la performance et le paraître.

L’idée des mini-retraites est de répartir tout au long de la vie les 20 à 30 ans que vous passerez à la retraite, au lieu de tout garder pour la fin. D’autant que vivre quelques mois à l’étranger, billets d’avion compris, sera généralement moins onéreux qu’un bel appartement dans la ville où vous travaillez.

Les premiers jours de la mini-retraite, vous aurez beaucoup d’argent et de temps libre, mais la vie semblera vide et l’inactivité insupportable. Le but n’étant pas seulement de réduire votre temps de travail, mais également de vivre vos rêves et de goûter au temps libre au lieu de lui courir après.

La déprime et un sentiment d’isolement social seront presque inévitables durant cette période. Et c’est bien normal pour quelqu’un qui était très impliqué et qui se retrouve tout à coup sans rien faire.

Il faudra pourtant que vous appreniez à faire le sourd quant aux préoccupations de la vie et vous vous dépêchiez de trouver un projet ambitieux en accord avec vous-même. Ce faisant, ces objectifs deviendront tout à fait réalistes.

Laissez nous vos avis sur la méthode de Tim Ferriss en commentaires ! 


Commentaires


Soyez le premier à commenter.